La qualification des bornes de recharge électrique (IRVE)

certification d'électricité pour installer des bornes de recharge pour véhicules électriques

Qu’est-ce que la qualification IRVE ?

 

Chiffres clefs
En 2023, 328 512 véhicules électriques légers neufs ont été immatriculés en France, soit une augmentation de 49,5% par rapport à 2022. Au total, 491 866 véhicules électriques et hybrides rechargeables légers neufs ont été immatriculés en 2023, représentant 22,83% de parts de marché sur l’année (contre 18,3% en 2022). Fin 2023, la France a dépassé le cap du million de véhicules électriques en circulation, avec précisément 1 594 841 véhicules électriques et hybrides rechargeables légers sur les routes.

 

Le secteur de la mobilité est aujourd’hui en pleine mutation et la popularité des voitures électriques ne cesse de croître. Pour accompagner cette transition écologique et durable, il faut développer des infrastructures de recharge pour voitures électriques suffisantes (quantité), adéquates et fiables (qualité). C’est là que la qualification IRVE entre en jeu. Qu’est-ce que c’est ? À quoi ça sert ? Pourquoi est-elle importante et comment l’obtenir ? Nous répondons à toutes vos questions.

Définition et importance de la qualification IRVE 

La qualification IRVE, sigle signifiant Infrastructure de Recharge pour Véhicules Électriques, est une certification qui atteste des compétences et des connaissances nécessaires pour concevoir, installer et entretenir des infrastructures de recharge pour véhicules électriques. 

Attribuée aux entreprises spécialisées dans l’installation et la maintenance de ces infrastructures, elle garantit que les installations respectent les normes de sécurité, de performance et de compatibilité spécifiques à leur usage. Elle assure également que les professionnels qualifiés possèdent l’expertise requise pour fournir des solutions sûres et efficaces, répondant aux attentes des utilisateurs et aux exigences réglementaires en vigueur. 

Qui délivre la qualification IRVE ? 

La qualification IRVE est délivrée par des organismes accrédités comme Qualifelec ou AFNOR après validation d’un examen théorique et pratique : 

  • Qualifelec : un organisme spécialisé dans la qualification des installations électriques. 
  • AFNOR ou Association Française de Normalisation : un organisme reconnu pour ses normes strictes et ses processus rigoureux d’évaluation et de certification, ce qui en fait une référence de confiance. 

L’obtention de la mention IRVE est-elle obligatoire pour les professionnels du milieu ? 

Les organismes susmentionnés ont commencé à délivrer la qualification IRVE en 2015, mais à l’époque elle n’était pas encore obligatoire. Elle ne l’est devenue qu’à partir du mois de janvier 2017 pour toutes les installations d’une puissance supérieure à 3,7 kW suite au constat de l’essor des voitures électriques sur le marché qui a conduit à une prise de conscience sur la nécessité de réglementer les activités y afférant. Et ce, pour éviter que les gens ne fassent n’importe quoi et ne se mettent en danger (risques électriques : surcharge, surchauffe, incendie, etc.). 

Pourquoi la qualification IRVE n’est pas obligatoire pour toute installation inférieure ou égale à 3,7 kW ?
La qualification IRVE n’est pas obligatoire pour les installations d’une puissance inférieure ou égale à 3,7 kW en raison de leur faible puissance et de leur mise en place simplifiée :
  • Moins de complexité technique : elles sont généralement moins complexes à installer et à maintenir, nécessitant moins de compétences techniques avancées.
  • Moins de risques : leur faible puissance réduit les risques potentiels en termes de sécurité électrique. Les dangers associés à une mauvaise installation sont moins graves comparés à ceux des installations de plus haute puissance.

 

Quels sont les 5 domaines de la qualification IRVE ? 

La qualification IRVE couvre 5 domaines, chacun correspondant à un niveau de compétence spécifique : 

  • Étude de conception : concerne l’analyse des besoins du client, la définition des caractéristiques techniques de l’installation et la réalisation des études préalables à l’installation.
  • Installation niveau 1 : concerne l’installation de bornes de recharge d’une puissance allant jusqu’à 22 kW, sans configuration spécifique pour la communication et la supervision.
  • Installation niveau 2 : concerne l’installation de bornes de recharge d’une puissance allant jusqu’à 22 kW, avec configuration spécifique pour bornes communicantes et supervision de station.
  • Installation niveau 3 : concerne l’installation de bornes de recharge d’une puissance supérieure à 22 kW 
  • Maintenance : concerne l’entretien, le dépannage et le contrôle périodique des bornes de recharge pour garantir leur bon fonctionnement et leur sécurité. 

Bon à savoir : le niveau de qualification (étude de conception) n’est pas obligatoire, mais donne la possibilité à l’entreprise qui le possède de faire valoir son expertise sur l’ensemble du projet IRVE. 

Quelle est la durée de validité de la qualification IRVE ? 

Comme toute certification, la qualification IRVE est assortie d’un certificat annuel et a une durée de validité limitée afin d’assurer que les entreprises qualifiées maintiennent un niveau de compétence et de conformité aux normes en vigueur. Celle-ci est de 4 ans au maximum (renouvelable).  

Quels sont les avantages de la qualification IRVE ?  

La qualification IRVE offre plusieurs avantages que ce soit pour les entreprises qualifiées ou pour les utilisateurs de véhicules électriques. 

Pour les utilisateurs de voitures électriques (VE) 

Pour les utilisateurs de véhicules électriques, la qualification IRVE : 

  • Assure que les bornes de recharge sont sûres, fiables et conformes aux normes en vigueur. Cela signifie moins de risques de panne, une recharge plus efficace (sans endommager la batterie du véhicule) et une tranquillité d’esprit accrue. 
  • Garantit l’accès aux dispositifs financiers incitatifs mis en place par le gouvernement pour encourager la transition vers une mobilité plus propre (prime à la conversion et le bonus écologique comme aides à l’acquisition d’une voiture électrique, prime CEE pour l’installation d’une borne de recharge pour voiture électrique, prime ADVENIR pour les professionnels – prise en charge d’une partie des dépenses totales nécessaires pour la fourniture et l’installation de bornes de recharges sur parking ou autres espaces publics, etc.). 
  • Garantit une prise en charge par l’assureur des dépenses relatives aux dégâts subis si jamais un accident se produit à l’endroit de l’installation. 

Pour les installateurs de bornes de recharge 

Pour les installateurs, cette certification : 

  • Est un gage de conformité et de qualité qui peut les aider à se démarquer sur un marché de plus en plus concurrentiel.
  • Permet d’accéder à des projets plus importants et plus lucratifs, car de nombreux contrats publics et privés exigent la qualification IRVE. 

Comment obtenir la qualification IRVE ? 

Voici les étapes qu’une entreprise doit suivre pour obtenir la qualification IRVE : 

  1. Choisir un organisme de formation accrédité
  2. Choisir une spécialité parmi les 5 domaines (il est possible de prétendre à plusieurs qualifications sur une même demande)
  3. Rassembler les références et les documents qui attestent des diplômes et autres certifications obtenus
  4. Préparer un dossier contenant toutes les pièces justificatives qui attestent de l’expérience professionnelle et de l’expertise acquise
  5. Régler des frais de dossier
  6. Envoyer le ou les techniciens en formation
  7. Commander le dossier de qualification IRVE
  8. Compléter le dossier de qualification IRVE et le renvoyer
  9. Recevoir le certificat de qualification

Très important ! La qualification IRVE est attribuée à l’entreprise et non pas à l’électricien (ou référent technique) de l’entreprise qui a été formé à cet effet. Par conséquent, si la personne qui a bénéficié de la formation quitte l’entreprise et qu’elle est la seule à l’avoir suivie, la certification devient caduque. 

 

L’intégration des énergies renouvelables aux infrastructures de recharge pour véhicules électriques représente des avantages considérables. En couplant les IRVE avec des sources d’énergie renouvelable telles que le solaire photovoltaïque, les bénéfices écologiques sont optimisés : réduction considérable de l’empreinte carbone du secteur de la mobilité. 

Par exemple, l’agrivoltaïsme qui combine agriculture et panneaux solaires photovoltaïques, les toitures photovoltaïques, les ombrières de parking ou toutes autres installations de production d’électricité verte implantées dans les zones d’accélération des énergies renouvelables peuvent alimenter en énergie les bornes de recharge.  

Zones d’accélération énergies renouvelables : définition Obligation d’ombrières de parking : que dit la loi ? 
Articles récents